Qu’est ce que le ownschooling ?

Qu’est ce que le ownschooling ?

Qu’est ce que le ownschooling ?

Qu’est ce que le ownschooling ?

Assalamu alaykum / Bonjour,

Oui, vous avez bien lu…

Non, je n’ai pas fait de fautes…

Non, je ne voulais pas écrire homeschooling, unschooling ou autre…

Oui, je voulais écrire OWNschooling.

Mais alors, qu’est ce que le ownschooling ?

Pour faire bref, il s’agit d’un mix, d’un mélange entre différentes pédagogies. L’enseignant (ou le parent dans le cas de l’instruction en famille) va sélectionner au sein des méthodes existantes certaines choses et en délaisser d’autres.

Vous saisissez mieux ?

Plus concrètement, je vais vous présenter mon expérience, non pas en tant qu’enseignante ou maman iefeuse cette fois, mais en tant qu’élève.

Il faut savoir que j’ai été dans une école maternelle / primaire où j’ai fait du pur montessori mais ensuite, beaucoup de ownschooling. Ma maîtresse était une personne très impliquée et ouverte. Face à la classe unique que nous étions (tous dans une même salle de la TPS au CP ; puis dans une autre salle du CE1 au CM2), elle se devait de nous faire travailler un maximum en autonomie et créer une entraide et les plus grands et les plus petits.

Dans notre classe, l’espace était le “troisième éducateur, après l’enfant et l’adulte” (comme dans la pédagogie Reggio) : des coins pour se ressourcer, une communication entre l’intérieur et l’extérieur, ou encore un petit espace “créatif” où nous imaginions des pièces de théatre nous-même.

Dans notre classe, nous apprenions par “tâtonnement expérimental” en émettant nos propres hypothèses et notre enseignante nous laissait vérifier si oui ou non, nous allions dans le bon sens, Toujours dans l’esprit de la technique Freinet, nous avions des correspondant sénégalais avec qui nous échangions nos journaux de classe et de nombreux courriers. Puis, bien évidemment, vivant en pleine campagne, la “classe promenade” était une activité centrale dans notre école. Fermes, ateliers d’artisanat, mairies et institutions, ruches, casernes, ou encore forêts et champs,… nous en avons visités des endroits, tous plus passionnants les uns que les autres !

Dans notre classe, le matériel était à la disposition des élèves, à leur hauteur. Nous allions à notre guise choisir le plateau de transvasement, celui du système décimal ou les lettres rugeuses. Bon, vous l’avez compris, il y avait un côté Montessori certain. D’ailleurs, nous étions acteurs de la vie de classe et nous préparions ensemble le goûter et chacun à notre tour, nous nettoyions la table et la vaisselle. Le vendredi, c’était le jour de la pâtisserie : flan, crêpes, gâteaux divers,… C’était un super moment que nous attendions tous, des TPS au CM2 !

Dans notre classe, il y avait surtout un véritable échange entre les adultes et les enfants, un climat de confiance propice à l’apprentissage et une bienveillance dans nos relations que j’ai eu envie de reproduire en tant que maman-enseigante.

Chez nous, c’est comme dans ma classe de petite fille : on expérimente, on découvre, on fait du très formel, ou du très très informel, on a nos ateliers autonomes prêts à être utilisés, on part en promenade, découvrir le monde qui nous entoure, on en parle, on en débat, on joue en apprenant et on apprend en jouant.

Chez nous, on prend dans chaque pédagogie ce qui nous convient, en fonction du moment, de la matière, de l’enfant et de ce qu’il souhaite faire… (et de mes envies aussi).

Chez nous, on se dit qu’apprendre finalement ça fait partie du quotidien et qu’apprendre c’est comme on veut. L’essentiel c’est dapprendre… en se faisant plaisir !

Bref, vous l’avez compris : je suis loin d’être une puriste d’un courant pédagogique ou d’une quelconque méthode. J’aime piocher à droite à gauche et tester ce qui fonctionne ou non. Cela permet de se remettre en question et d’évoluer.

Alors, puisque own signifie en anglais “mon propre / ma propre”, ownschooling signifie “ma propre école”.

Je peux donc dire que je fais du ownschooling, “ma propre école”, à la sauce Ummaty Shop ^^

Et vous, comment enseignez vous à vos enfants ?

 

 

Alphabet Arabe Mobile

Alphabet Arabe Mobile

Alphabet Arabe Mobile

Alphabet Arabe Mobile

Assalamu alaykum / Bonjour,

Je voulais partager avec vous un GROS COUP DE COEUR ! J’ai en effet découvert un super blog qui propose un alphabet arabe mobile (type Montessori) très malin !

Comme vous le savez surement, en arabe, les lettres de l’alphabet s’écrivent de différentes manières en fonction de leurs places dans le mot. Ainsi, la lettre ne sera pas écrite de la même façon si elle se situe au début, au milieu ou à la fin. De ce fait, on peut facilement se retrouver avec un gros paquet de cartes si l’on décide de travailler avec ce type de support.

Pas facile à stocker !

Le blog “Cabrioles et Cacahuètes” nous propose un idée au top, à laquelle j’ai tout de suite adhéré !

Je vous présente celle-ci en citant directement leur texte : “Nous avons mis chaque forme d’une même lettre sur les quatre faces d’un cube “Unifix” (cubes qui s’emboîtent), en suivant un code-couleur: bleu/initiale, vert/médiale, jaune/finale et rouge/isolée.

Voici en image ce que ça donne :

alphabet arabe mobile 2

alphabet arabe mobile 3

Vous trouverez les fichiers à imprimer GRATUITEMENT et la marche à suivre pour fabriquer ce super support directement sur le blog “Cabrioles et Cacahuètes” en cliquant ICI !

Faîtes vous plaisir, amusez vous avec vos loulous et n’hésitez pas à partager autour de vous.

Crédit photo 
Erreur pédagogique : Utiliser la phonétique en arabe

Erreur pédagogique : Utiliser la phonétique en arabe

Erreur pédagogique : Utiliser la phonétique en arabe

Erreur pédagogique : Utiliser la phonétique en arabe

 

Assalamu alaykum / Bonjour,

Je voulais aujourd’hui traiter d’un sujet important et qui me tient à coeur : l’utilisation de la phonétique en arabe pour nos apprentissages et ceux de nos enfants.

Ceci est en effet une erreur courante que de nombreux francophones commettent sans se rendre compte de la gravité de la chose, et notamment d’un point de vue pédagogique.

En 2009, une étude a été réalisée de la maternelle à la terminale au lycée français de Jérusalem par l’équipe enseignante et notamment par Mme Godeau, professeur d’arabe certifiée. Celle-ci traite des interférences langagières entre l’arabe et le français.

Cette étude est longue d’une trentaine de pages et traite de toutes les différences que l’on peut rencontrer entre les deux langues d’un point de vue grammatical, au niveau de la ponctuation ou encore dans la syntaxe des phrases.

Je me suis appuyée dessus pour vous faire une petite liste des particularités de la langue arabe au niveau de la prononciation seulement :

  • 14 consonnes qui existent en arabe et qui n’ont aucun équivalent en français standard
  • système graphique propre ( écriture de droite à gauche)
  • à chaque lettre correspond un son mais à chaque son ne correspond pas forcément une lettre (exemple : les prolongations)
  • des graphèmes identiques qui ont plusieurs représentations phonétiques

Ces quatre points font qu’il est impossible de rentranscrire phonétiquement la langue arabe en français de façon exacte.

Tout comme l’hébreu, le grec ou encore le chinois qui ont leurs propres alphabets, pour l’arabe, les enseignants spécialisés préconisent d’apprendre l’alphabet, la lecture et l’écriture avant toute chose.

Ayant moi-même suivi des cours de grec, je peux vous assurer que nous avons passé plus d’un trimestre à travailler sur l’alphabet et à nous entraîner à la lecture et l’écriture avant de nous lancer dans le vocabulaire et la compréhension de textes et de dialogues.

C’est une étape indispensable !

Sans cela, on ne peut jamais vraiment maîtriser une langue car :

  • des erreurs dans les mots seront commises
  • en conséquence, des erreurs dans le sens des phrases vont être faites
  • un véritable accès aux textes ne sera jamais possible
  • la prononciation sera biaisée donc l’oral sera déformé et incompréhensible parfois pour des allophones

En tant qu’enseignante, je déconseille très fortement la phonétique et vous invite à acquérir la lecture et l’écriture dans la langue que vous souhaitez maîtriser.

C’est la prof de FLE qui parle : Apprendre une langue en étant analphabète dans celle-ci s’avère extrèmement compliqué !

Enfin, gardez bien en tête que l’arabe est la clef pour comprendre notre religion. Sans elle, on ne peut jamais lire le Coran, jamais comprendre le sens des versets ni accéder aux livres des grands savants. Quelle perte pour nous !

La phonétique peut même nous amener à des erreurs graves en Islam. (voir un très bon article sur cette question ICI).

Alors motivons nous ! C’est parti !

Et si mes paroles ne suffisent pas, je vous encourage à lire ce rappel très bénéfique “La langue arabe au coeur de la religion“.

 

Documents utilisés pour cet article :

http://www.atala.org/taln_archives/RECITAL/RECITAL-2004/recital-2004-poster-012.pdf

http://www.cari-info.org/cari-2012/session%207/7B1.pdf

http://www.ert.tn/ien_MeM/wp-content/uploads/2013/10/Interferences_langagieres_francais_arabe.pdf

Crédit image

 

 

Faire participer les enfants aux tâches ménagères

Faire participer les enfants aux tâches ménagères

Faire participer les enfants aux tâches ménagères

Assalamu alaykum / Bonjour,

La lessive, la vaiselle, le rangement, le balai, les vitres, la poussière, la cuisine,… La liste des tâches ménagères est longue et non-exhaustive ! Il y en a toujours des nouvelles et des imprévues !

En tant que maman, ce n’est pas toujours évident de gérer ceci avec des loulous courant à droite et à gauche et surtout, mettant leur grain de sel dans notre boulot.

Avez-vous remarqué à quel point ils aiment défaire les piles de vêtements que nous venons de finir de plier (voire de repasser pour les plus courageuses) ?

Mais non, détrompez-vous, loulou ne veut pas vous embêter ! Il veut tout simplement participer à la vie du foyer mais, il ne sait pas encore comment s’y prendre.

Nous allons donc voir de quelle façon nous pouvons…

Faire participer les enfants aux tâches ménagères

Gardez bien à l’esprit le fait qu’il y a plusieurs avantages pédagogiques à cette “activité” un peu particulière. En effet, loulou va de cette manière :

  • avoir des responsabilités
  • apprendre diverses habiletés manuelles
  • se fixer un objectif et l’atteindre
  • se sentir utile au sein de la famille

Sachez également qu’un enfant à qui on aura répété sans cesse “Laisse ça, tu es trop petit”, aura beaucoup plus de mal à s’impliquer dans les tâches ménagères une fois devenu grand (quand je dis “grand” ici, je parle de l’adolescence).

Prenons l’exemple d’un jeune homme de 13 ans qui n’a jamais pu aider sa mère en étant plus jeune car celle-ci lui disait continuellement qu’il n’était pas capable de le faire. Celui-ci n’aura aucune raison de commencer à participer du jour au lendemain. Il considèrera que ce n’est pas son rôle.

Attention : il ne s’agit pas d’exploiter votre mini loulou en vous prélassant sur le canapé ! Pas du tout !

Il s’agit de l’occuper de façon utile pendant que vous êtes vous même occupée par le ménage ou par une autre affaire de la maison.

Pour vous aider, voici une liste des tâches que l’on proposer à son enfant en fonction de son âge (liste prise sur le blog “La cabane à idées“) :

De 2 à 3 ans :

  1. Ramasser des jouets pour les mettre dans un bac à jouets
  2. Ramasser et mettre les vêtements dans la corbeille de linge sale
  3. Sortir les vêtements du lave-linge (et poser les chaussettes sur le sèche-linge)
  4. Décharger le lave-vaisselle (ce qui est en plastique!!!)
  5. Faire la poussière avec un chiffon en microfibre
  6. Nettoyer les plinthes (avec un chiffon ou même avec une éponge et du savon)
De 4 à 5 ans :
  1. Toutes les tâches précédentes bien sûr
  2. Mettre la vaisselle sale dans le lave-vaisselle
  3. Passer l’aspirateur sur les coussins, le canapé…
  4. Sortir le sac poubelle de recyclage (rempli de cartons, papier…)
  5. Mettre la table puis la débarrasser
  6. Laver les vitres
  7. Mettre les chaussettes par paire
  8. Laver la vaisselle (avec de l’aide)
  9. Laver le lavabo avec une éponge
  10. Plier les serviettes de table
  11. Arroser les plantes

De 6 à 8 ans

  1. Toutes les tâches précédentes
  2. Etaler le linge à sécher
  3. Balayer
  4. Passer l’aspirateur
  5. Prépare le repas : trouver les ingrédients, laver puis couper (les carottes, les pommes de terre…)
  6. Etaler le linge sur le séchoir puis le ramasser et le mettre dans le bac du linge à repasser

De 9 à 12 ans :

  1. Toutes les tâches précédentes
  2. Passer la serpillère
  3. Sortir la poubelle

La liste est à modifier en fonction de votre propre foyer et de ce que vous devez y faire. Chez nous, les loulous sont également en charge des tortues (les nourrir et les couvrir le soir).

Ensuite, chacun a son petit truc qui l’attire On fait en fonction de leurs goûts : Loulou number 1 (6 ans) aime plier le linge donc je lui ai appris à plier les t-shirts et les pantalons. Loulou number 2 (4 ans et demi), quant à lui, se régale à frotter les vitres. Enfin, miss louloute number 3 (22mois), se fait un plaisir d’appuyer sur le bouton de la machine à laver pour lancer le lavage.

Et chez vous, comment ça se passe ? Les enfants mettent-ils la main à la pâte ? De quelle façon ?

La salle de classe idéale

La salle de classe idéale

La salle de classe idéale

Assalamu alaykum / Bonjour,

En tant que maman IEF ou tout simplement en tant que maman soucieuse de l’instruction des enfants, nous nous sommes toutes déja posées la question de la salle de classe.

Comment doit-on agencer celle-ci ? Que doit-on avoir comme équipement indispensable ? Quelles couleurs choisir et quels affichages sélectionner pour décorer au mieux cette pièce ?

Je me suis donc penchée sérieusement sur le sujet et je vous propose aujourd’hui de découvrir…

La salle de classe idéale

 

En juin 2014, un article très bien documenté de Slate indique que les salles de classe ont peu évolué depuis le 19ème siècle. La salle de classe ressemble dans la plupart des cas à ça :

salle de classe idéale vs classique

Cependant, de nombreuses études prouvent que les élèves et les professeurs gagneraient à évoluer dans une salle de classe plus ergonomique, pensée autour de l’apprentissage. Elle devrait suivre l’élève et le professeur dans leurs mouvements. Ces idées alternatives ont depuis longtemps fait leurs preuves en Finlande, pays de l’excellence scolaire.

La théorie, c’est bien beau me direz-vous, mais concrètement, elle ressemble à quoi cette fameuse salle de classe idéale ?

La voici :

La salle de classe idéale

Et voici les points essentiels de cet espace :

  • La lumière naturelle : les élèves exposés à la lumière naturelle ont de meilleurs résultats en mathèmatiques et en lecture que les autres
  • Des chaises pour se balancer : une étude a prouvé que le mouvement de bascule calme le cerveau, favorise la concentration et facilite la pensée logique
  • Des affiches inclusives qui représentent des minorités : il faut décorer les murs avec des images de personnes appartenant à des minorités ou qui sont traditionnellement désavantagés (exp : une femme scientifique)
  • Une température optimale : celle-ci se situe entre 20° et 23°
  • Du silence : le silence aide à se concentrer donc il est bien d’avoir des fenêtres isolées pour ne pas entendre les bruits extérieurs qui peuvent être perturbants
  • Un chemin de circulation accessible : pour que la classe soit inclusive, le chemin de circulation doit être suffisamment large pour qu’un fauteuil roulant puisse y circuler
  • Des plantes : plusieurs études monrent qu’avoir des plantes dans une pièce a un effet apaisant sur les enfants mais également sur les adultes

 

Nous allons maintenant découvrir en images quelques idées de salles alternatives et parfaitement adaptées à l’apprentissage :

La salle de classe idéale

Le “Space For Personalised Learning” par Gavin Hughes avec des bean-bags et des tables “cubes”

 

La salle de classe idéale Montessori

La salle de classe “Montessori” avec le matériel rangé sur des étagères à la portée des enfants pour favoriser l’autonomie dans l’apprentissage

 

La salle de classe idéale Steiner

La salle de classe inspirée de la pédagogie “Steiner-Waldorf” pour favoriser l’apprentissage par l’expérience et la pratique

 

Et vous, à quoi ressemble votre salle de classe ? Comment l’avez-vous aménagé et pourquoi ? Dîtes nous tout et n’hésitez pas à partager avec nous vos photos.

 

 

Education bienveillante, pédagogie alternative : une mode ?

Education bienveillante, pédagogie alternative : une mode ?

Education bienveillante : une mode ?

Assalamu alaykum / Bonjour,

En parcourant blogs et réseaux sociaux, je me suis aperçue que Maria Montessori est à la mode chez les musulmans. Filliozat aussi. Et d’autres pédagogies alternatives. Et d’autres méthodes d’éducation positive.

On en voit partout : Montessori par ci, Montessori par là, allaitement, portage et co-dodo, bienveillance à gogo.

C’est tendance !

Je me suis mal placée pour parler de ça me direz-vous…

C’est vrai, Ummaty Shop n’est pas en reste sur ces thèmes là et ce, car je suis tombée dedans quand j’étais petite.

Instruite par la pédagogie Montessori et Freinet, j’ai, à mon tour, en tant qu’enseignante puis en tant que maman, appliqué certains principes de ces techniques.

La bienveillance, c’est la même chose. C’est de famille. Ma mère, révolutionnaire pour l’époque, prônait la communication non-violente, détestait la VEO (Violence Educative Ordinaire) et, c’est tout naturellement, qu’une fois devenue mère de famille, je me suis formée à cette méthode éducative.

Cependant, à l’heure où une partie de la communauté musulmane ne jure plus que par les pédagogies alternatives (Montessori surtout) et par l’éducation positive, j’avais envie de m’interroger sur le statut de celles-ci dans l’Islam.

Alors…

Education bienveillante, pédagogie alternative : une mode ?

J’ai envie de répondre oui.

En effet, il y a quelques années on aurait jamais imaginé ce courant de pensée se répandre autant dans la communauté et ce, à cause du fait que nous reproduisons dans la plupart des cas les schémas éducatifs parentaux. A ce propos, je vous invite d’ailleurs à lire cet article très intéressant : http://www.les-supers-parents.com/la-violence-educative-ordinaire-eradiquer-en-10-etapes/

Les pédagogies alternatives, c’est la même chose. La démocratisation du net et la facilité d’accès aux informations vont de paire. Ainsi, avec l’avènement de l’aire “internet”, les mamans ont eu soudain un accès illimité à nombre d’informations et ont pu découvrir la méthode Montessori et d’autres.

Mais j’ai aussi envie de répondre non.

Non, car dans notre communauté nous avons des soeurs qualifiées, qui sont formées et dont c’est le métier (ou du moins la passion) et qui sont tout à fait aptes à enseigner selon la technique Freinet ou la pédagogie Montessori. Pour certaines, cela fait des années qu’elles baignent dans ce milieu alors non, dans leur cas, c’est loin d’être un effet de mode.

Non également car l’Islam est parfait, l’Islam est complet. Allah ta3ala nous aurait-il laissé sans aucune orientation, aucune directive pour l’éducation de nos enfants ?

Certainement pas !

Je conseille donc de revenir aux ouvrages islamiques qui traitent de l’éducation des enfants et vous verrez que la bienveillance ne vient pas de Filliozat, de Faber et Mazlisch ni même de Jane Nelsen.

La bienveillance est inhérente à l’Islam. De nombreux ahadtihs prouvent cela. A ce propos, je partage avec vous un extrait de “L’éducation des enfants et les bases de leur formation” de Cheikh Ferkous (texte intégral ICI) :

“Parmi les devoirs de l’éducation de l’enfant : être clément et gentil avec lui et se comporter avec souplesse et sans rudesse envers lui, notamment de la part des parents ou ceux qui prennent leur place, tels que le grand-père ou l’oncle, parce que la rudesse en éducation n’engendre que rudesse dans le comportement. Dans un hadith authentique rapporté par El-Barâ’ Ibn `Âzib رضي الله عنه où il dit : j’ai vu le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم portant sur son épaule El-Hassane Ibn `Ali, et disant :« Seigneur, je l’aime, aime-le aussi »(10).

En-Nawawi commenta ce hadith en disant : « Ce hadith prouve qu’il convient d’être doux, clément et bienveillant envers les enfants »(11).

Aussi, l’enfant a besoin de quelque chose de concret de la part de ses parents pour qu’il puisse sentir l’amour, la tendresse et la compassion qu’ils lui vouent. Ces sentiments peuvent se concrétiser en l’embrassant, en le portant, en le cajolant et en lui caressant la tête et le visage ou le prendre dans leurs bras. Abou Hourayra رضي الله عنه a dit : El-Aqra` Ibn Hâbis, ayant vu l’Envoyé d’Allah صلَّى الله عليه وسلَّم embrasser El-Hassane Ibn `Ali, dit : « J’ai dix enfants et jamais je n’ai embrassé un d’entre eux ! ». Le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم le regarda, puis lui dit : « On ne fera pas miséricorde à celui qui ne fait pas miséricorde »(12). Il est aussi rapporté dans un hadith authentique qu’un bédouin vint au Prophète d’Allah صلَّى الله عليه وسلَّم et lui dit : « Vous embrassez les enfants ! Nous ne le faisons pas ». Le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم dit : « Il ne m’appartient pas de mettre la miséricorde dans ton cœur après qu’Allah te l’ait ôtée(13) »(14). Ce qui confirme ce sens, c’est ce qu’El-Boukhâri a rapporté d’après Oussâma Ibn Zayd رضي الله عنهما qui dit : « Le Messager d’Allah صلَّى الله عليه وسلَّمavait l’habitude de me prendre, me mettre sur l’une de ses cuisses et El-Hassane sur l’autre, puis nous embrassait et disait : « Ô Allah ! Soit Miséricordieux envers eux, car je suis miséricordieux envers eux » »(15).

D’une autre part, le traitement des enfants par leurs parents avec cet amour et affection exige d’être équitable envers eux et ne pas donner préférence aux garçons par rapport aux filles et léser la femelle dans son droit de protection, de considération et de bienfaisance. Ce genre de préférence est considéré parmi les habitudes d’El-Djâhiliyya (l’ère préislamique). Ce qui est recommandé plutôt est de considérer justement les garçons et les filles, ainsi que les garçons entre eux ; en ne faisant pas des dons aux uns sans le faire aux autres, ou les filles entre-elles ; autant par l’affection, le traitement, l’amour, le don ou toutes autres considérations, vu ce qu’a dit le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم à El-Bachîr Ibn Sa`dرضي الله عنه, qui favorisa d’un cadeau l’un de ses enfants parmi d’autres : « As-tu donné à tous tes enfants la même chose que celui-ci ? ». Il répondit négativement. Il dit alorsصلَّى الله عليه وسلَّم: « Craignez Allah et soyez juste envers vos enfants »(17).

D’une troisième part, le petit enfant peut se conduire d’une manière qui irritera ou embarrassera les parents, ce qui ne doit pas les rendre durs ou violents envers lui, vu son jeune âge et ses aptitudes intellectuelles qui ne se sont pas encore développées ; mais il doit être traité avec douceur. En effet, il est rapporté que le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم dit dans un hadith authentique : « Allah est Doux et Il aime la douceur. Il rétribue pour la douceur ce qu’Il ne rétribue pas pour la violence »(18). Dans un autre récit : « Quiconque est privé de la douceur est, en effet, privé de tout le bien »(19).

De ce fait, prendre en considération la méthode de la douceur et du pardon fait de la relation de l’enfant avec ses parents une relation d’amour qu’il ressent en lui-même et grâce à laquelle il s’incline toujours envers eux et écoute leurs conseils et leurs recommandations. Par contre, la violence exercée sur l’enfant durant son enfance engendre la violence de son caractère à l’âge adulte, et la rudesse subie par l’enfant dès son jeune âge fait sa rigidité envers ses parents une fois devenu adulte.”

Il y a énorméments d’autres exemple dans le Saint Coran puis dans la Sunna de notre noble Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم, à ce sujet.

Je voulais également vous faire partager cette courte vidéo de Cheikh Al Albani rahimahu llah sur le fait de corriger ses enfants :

 

Tout ceci, mes frères et soeurs, pour nous rappeler, et à moi-même en premier lieu, que nous avons dans notre religion de nombreux conseils quant à l’éducation de nos “amanat”. Ne négligeons pas ces orientations au profit de méthodes, certes très bénéfiques pour certaines, mais qui ne sont pas comparables avec la sagesse de Notre Seigneur et Créateur.

Après tout, qui nous connaît mieux que lui ?

Quelques ouvrages bénéfiques :

 

—————————————————————————————————————————————–

Attention : Cet article ne veut pas dire, ni ne sous-entend que ces méthodes sont interdites. Il s’agit juste d’un rappel que nous nous adressons à nous-même puis à l’ensemble de la communauté.

Voici d’ailleurs une fatwa autorisant la pédagogie Montessori : http://www.3ilmchar3i.net/article-la-methode-montessori-pour-l-education-des-enfants-79175229.html

 

Crédit photo
Topologie en maternelle

Topologie en maternelle

Topologie en maternelle

Assalamu alaykum / Bonjour,

En tant que maman IEF (ou non d’ailleurs), on se retrouve souvent confrontées à des termes plus ou moins barbares et dont on saisit plus ou moins le sens. Aujourd’hui, nous allons découvrir ce qu’est la topologie et dans quelle mesure elle s’inscrit dans le programme de maternelle.

Qu’est ce que la Topologie en maternelle ?

Il s’agit pour l’enfant d’apprendre à se repérer et à repérer des objets dans l’espace. Entre 2 et 7 ans, l’enfant est en pleine construction d’un espace intuitif. C’est à dire qu’il aura une localisation subjective des objets et certaines notions relatives seront acuises. Par exemple, il sait reconnaître sa droite et sa gauche mais pas celles de l’enfant en face de lui.

Les objectifs de la topologie en maternelle sont les suivants (selon le programme 2008) :

  • Apprendre à se déplacer dans l’espace de l’école et dans un environement simple
  • Se situer par rapport à des objets et à d’autres personnes
  • Situer des objets et des personnes les uns par rapport aux autres ou par rapport à d’autres repères
  • Distinguer sa gauche et sa droite (fin de maternelle)
  • Effectuer des itinéraires en fonctions de consignes données
  • Passer du plan vertical au plan horizontal et inversement
  • Se repérer dans l’espace d’un feuille de papier et d’une ligne (en lien avec la lecture et l’écriture)

Vous pourrez retrouver des supports  imprimer gratuitement en cliquant sur les différents liens ci-dessous :

Ensuite, je me permets de vous indiquer plusieurs jeux éducatifs qui sont très utiles pour travailler cette notion parfois très abstraite de “repérage dans l’espace” avec loulou :

Jeu de topologie - Assortir les couleurs

Disponible en cliquant ICI 

Jeu de topologie - Suite logique

Disponible en cliquant ICI

puzzle kubus

Disponible en cliquant ICI

puzzles-de-cubes-labyrinthe-des-couleurs-ummatyshop2

Disponible en cliquant ICI

Enfin, je vous laisse la programmation élaborée par l’académie de Nancy-Metz pour la topologie et l’EPS en maternelle. Vous y trouverez la progression souhaitée de la Petite Section à la Grande Section.

Le document est visible en cliquant ici : Programmation Topologie Maternelle – Académie Nancy-Metz

J’espère que tout cela vous sera utile et que maintenant, la topologie n’a plus de secret pour vous. N’hésitez pas à partager avec nos vos fichiers sur cette matière !

 

 

La Découverte Du Monde (DDM) en maternelle: programmation à imprimer

La Découverte Du Monde (DDM) en maternelle: programmation à imprimer

Assalamu alaykum / Bonjour,

On entend souvent parler de DDM ou Découverte Du Monde quand on se renseigne sur les programmes des classes de maternelle. Concrètement, qu’est-ce que c’est ?

Durant le cycle 1 (qui comprend la petite, moyenne et grande section), l’enfant va se transformer physiquement mais aussi mentalement. Il va développer de nouvelles capacités cognitives et intellectuelles, ainsi qu’une certaine curiosité pour le monde qui l’entoure.

De lui-même, l’enfant voudra découvrir ce monde proche et comprendre pourquoi les choses fontionnent de cette façon. L’adulte enseignant va pouvoir s’appuyer sur ce goût de l’exploration et de l’expérimentation pour rendre le “travail” en classe ludique et passionnant.

La Découverte Du Monde à l’école maternelle répond à une programmation qui s’articule autour de trois axes :

  • Le vivant (l’être humain, le monde végétal et animal)
  • La matière (les matières, les matériaux, les éléments)
  • Les objets (utiliser, découvrir, fabriquer, et décrire des objets usuels)

Bien évidemment, il existe une progression en fonction des classes et ce, afin d’adapter au mieux les activités au développement de l’élève.

Pour vous aider, voici un document qui explicite dans un tableau très clair et complet la programmation complète attendue durant les trois années de maternelle en France. Le document est imprimablePROGRAMMATION COMPLETE DDM MATERNELLE

Les objectifs de cette “matière” sont les suivants :

  • passer du raisonnement enfantin au raisonnement “de cause à effet”
  • passer de l’intérêt lié au vécu, très subjectif, à l’intérêt porté aux faits scientifiques, donc plus objectif
  • passer d’un langage événementiel à un langage scientifique (parce que, chaque fois que,..)
  • passer des représentations événementielles aux représentations scientifiques

Dans les pédagogies alternatives, type Montessori, Freinet ou encore Steiner, la part belle à l’exploration du monde est faite. L’enfant va découvrir et s’initier aux différentes notions du programme en manipulant, expérimentant et en faisant ses propres expériences. Selon Célestin FreinetUne science n’est valable que si elle est le fruit du Tâtonnement Expérimental” (1966).

Enfin, je vous invite à consulter un document très instructif produit par l’académie de Versaille (en cliquant ICI). Vous y trouverez des exemples de thématiques et d’activités à faire en DDM, ainsi qu’une explication concrète et simple du programme pour la maternelle.

Et vous, quels thèmes avez-vous abordé via la Découverte Du Monde avec vos loulous ?

Deuxième bilan du projet "Correspondance non-scolaire" #inspirationfreinet

Deuxième bilan du projet "Correspondance non-scolaire" #inspirationfreinet

Assalamu alaykum / Bonjour,

Il est temps de faire le deuxième bilan de notre projet de “Correspondance non-scolaire” d’inspiration Freinet qui a été mis en place début janvier 2016 en partenariat avec le site Les P’tits Bambins .

Pour rappel, voici l’article présentant ce projet : CLIQUEZ ICI pour le lire et savoir exactement de quoi il s’agit.

Actuellement, nous avons 68 enfants inscrits dans le programme et nous avons pu former 23 binômes. 46 enfants ont donc trouvé leur correspondant(e) et 21 petits bouts sont encore en attente de trouver celui ou celle avec qui ils pourront échanger courriers, lettres et dessins.

Nous voulions également partager avec vous le témoignage d’une maman dont la fille participe au projet. Je lui laisse donc la parole :

Ma fille, 4 ans, est inscrite au programme de correspondance non-scolaire depuis sa création. Je suis en relation permanente avec la maman et nos filles s’écrivent régulièrement (1 à 2 fois par mois). Elles s’échangent des dessins, des activités et même des cadeaux. Ma fille est très heureuse. Elle aime beaucoup préparer ses enveloppes pour sa copine. La rédaction de la lettre est un grand moment : elle me dicte et moi j’écris, c’est elle qui “signe” bien sûr ! Le plus grand bonheur c’est de voir ma fille ouvrir ses courriers, avec son nom dessus, de voir ses yeux s’illuminer lorsqu’elle découvre son contenu ! C’est vraiment que du bonheur.

Expérience très concluante pour cette petite puce, sa correspondante et leurs mamans !

Si vous souhaitez également rejoindre la Correspondance Non Scolaire, c’est ICI que ça se passe.

Enjoy !

Crédit photo

Organiser sa classe : le rituel matinal

Assalamu alaykum / Bonjour,

Organiser sa classe ou même son planning de classe peut être un peu compliqué, surtout quand on débute l’école à la maison. On ne sait souvent pas trop comment structurer les choses et par quoi commencer.

Nous allons donc aujourd’hui parler de ce qu’on appelle le rituel matinal. Celui-ci est un véritable outil d’organisation de classe et va être mis en place dès la maternelle.

Les objectifs sont multiples :

  • gestion participative de la classe (petit clin d’oeil à Celestin Freinet au passage)
  • construction de repères temporels
  • gestion du temps
  • connaissance de soi et de l’autre
  • développement d’un esprit de coopération (Monsieur Freinet, je vous salue à nouveau)

Les rituels les plus classiques vont être la météo, la date ou encore les présences (dans une classe). On peut y inclure les soins aux animaux si on a des petits locataires, la température pour les plus grands ou encore le “quoi de neuf”.

Concrètement, nous allons voir comment mettre cela en place.

Il faut compter tous les matins un temps défini pour le rituel. Sur une classe normale, les enseignants comptent en général 20 minutes mais libre à vous d’adapter en fonction de votre (ou vos) enfant(s).

L’enfant doit être réellement actif au cours du rituel et accomplir lui-même les tâches qui lui sont préalablement exposées par l’adulte. Pensez à bien fixer les règles de l’activité avant et à laisser à portée de loulou tout le matériel qui lui est nécessaire pour “travailler”.

Par exemple, il est possible d’utiliser un support tel que celui-ci :

rituel, organiser sa classe, calendrier, météo, date, maternelle

Et en se basant dessus, de faire un rituel date / météo / heure / saison. Chez nous, l’horloge calendrier perpétuel est testé et validé pour ma TPS, mon MS et mon GS. Nous adaptons bien évidemment à chacun le rituel en fonction de ses capacités et de ses acquis.

L’avantage des rituels, en plus de ce que nous avons vu précedemment en terme d’objectifs, se résume, pour moi, en quelques points :

  • l’enfant va être dans un cadre rassurant, fixé par des repères spatio-temporels dont il a besoin pour se construire et progresser
  • la transition avec le moment de “travailler” se fera en douceur et débutera par un temps d’autonomie qui aidera le loulou à entrer dans son rôle d’élève
  • petit-chou aime participer à la vie de la maison en général et de “sa” salle de classe en particulier. Il aura là l’occasion rêvée de coopérer avec vous
  • mini élève prendra confiance en lui car il se verra capable d’accomplir sa tâche quotidienne et ça, ça le rendra super fier !

Bref, vous avez compris, chez nous, on a mis en place un rituel matinal et on en est satisfaits. Et vous ? Avez-vous des rituels ? Comment se déroulent-ils ?

Faîtes nous partager vos expériences…

La méthode de lecture Borel-Maisonny (avec fichiers à imprimer)

La méthode de lecture Borel-Maisonny (avec fichiers à imprimer)

Assalamu alaykum / Bonjour,

Je voulais vous faire découvrir aujourd’hui la méthode de lecture dite Borel-Maisonny. J’ai moi-même découvert cette approche particulière de la lecture grâce à ma collègue, Oum Belqis du site Créamuz et j’avoue, en voyant les résultats sur mes fils (grande section et moyenne section), ça fonctionne plutôt bien.

Ici, dans un premier article, vous découvrirez les origines de la méthode :

http://xn--cramuz-cva.com/en-quoi-consiste-la-methode-borel-maisonny/

Puis, Oum Belqis vous donnera quelques clefs pour la mettre en oeuvre avec votre loulou et vous offrira même un fichier avec les sons images :

http://créamuz.com/methode-de-lecture-borel-maisonny-fichier-inclus/

A retenir : Suzanne Borel-Maisonny était une des fondatrices en France de l’orthophonie.  Celle-ci inventa une méthode qui regroupe un ensemble de gestes. Chaque geste va être associé à un phonème (son) sans tenir compte de leurs graphies (la façon dont ça s’écrit).  Il s’agit de travailler sur des images visuelles qui vont faciliter la mémorisation et la compréhension nécessaire à l’entrée dans la lecture.

La méthode Borel-Maisonny peut être complétée par d’autres méthodes au besoin mais, une chose est sûre, elle est d’une grande aide pour les enfants “dys”.

J’ajoute à cet article quelques fichiers à télécharger et imprimer gratuitement qui pourront vous servir si vous décidez de vous lancer :

  • Livret d’apprentissage de la lecture au CP (ICI)
  • Affichage pour la classe (ICI)
  • Cartes-gestes pour l’élève (ICI)
  • Fichier “Accrocher les sons” de 14 pages (ICI)

N’hésitez pas à donner votre avis sur la méthode et à nous faire partager vos fiches et supports sur le thème.

Merci !

Crédit image
Premier bilan du projet "Correspondance non-scolaire" #inspirationfreinet

Premier bilan du projet "Correspondance non-scolaire" #inspirationfreinet

Assalamu alaykum / Bonjour,

Deux semaines après son lancement, voici un premier bilan du projet “Correspondance non-scolaire” d’inspiration Freinet que nous avons lancé en partenariat avec le site Les P’tits Bambins.

Il s’agit d’aider les enfants non-scolarisés (et les autres) à trouver un enfant partageant les mêmes centres d’intérêt pour échanger par voie postale ou internet, dans l’esprit de la classique correspondance scolaire, initiée par Célestin Freinet, et reprise depuis dans de nombreuses écoles.

A ce jour, 28 enfants sont inscrits, majoritairement de France , mais également des Pays-Bas. 7 binômes ont été formés : 14 enfants ont donc trouvé un correspondant grâce au projet.

Cependant, 14 autres enfants sont encore en attente. Peut-être votre loulou trouvera-t-il parmi eux le correspondant idéal ?

N’hésitez pas à vous inscrire ICI 

Nous attendons vos retours avec impatience !

 

Correspondance non-scolaire #inspirationfreinet

Correspondance non-scolaire #inspirationfreinet

Assalamu alaykum / Bonjour,

Il y a un petit mois, nous inaugurions notre rubrique Inspiration Freinet qui reprend quelques idées venant des techniques pédagogiques mises en place par Célestin Freinet. Nous souhaitions mettre en oeuvre un projet tout droit sorti de cette méthode alternative, à savoir la correspondace scolaire. Or, pour les familles IEFeuses, il est souvent difficile de trouver des correspondants.

Ummaty Shop s’est donc associé avec Les P’tits Bambins pour mettre en place un projet fou : faire de la correspondance non-scolaire !

Concrètement, qu’est ce que c’est ?

Correspondance non-scolaire

« J’ai senti là, tout de suite, les possibilités considérables d’un tel échange : les enfants n’écrivaient plus pour eux-mêmes mais pour leurs correspondants […]. Quel entrain, et quel enthousiasme pour la lecture, à leur arrivée, des imprimés de nos petits amis !

(Célestin Freinet, pédagogue français, père de toute une série de techniques pédagogiques, basée sur l’expression libre des enfants et notament la correspondance scolaire)

Découvrir le monde, faire connaissance avec d’autres cultures, correspondre avec d’autres enfants… Voilà ce que nous vous proposons.

Comment ça marche ?

La démarche est toute simple… Il vous suffit de compléter le fomulaire de demande de correspondance situé en bas de page (un formulaire par enfant). Une fois reçues, vos informations seront enregistrées. Notre équipe se chargera de sélectionner un correspondant répondant le mieux à vos critères et nous vous ferons parvenir un mail contenant les informations au sujet de votre correspondant (prénom, âge et adresse mail). Un mail sera également envoyé à votre correspondant contenant les mêmes informations à votre sujet.

Conditions d’utilisation

Les présente conditions d’utilisation sont éditées par les sites “Les P’tits Bambins” et “Ummaty Shop“.

Les P’tits Bambins – représenté par Jennifer HANNANI

Contact : ici

———-

Ummaty Shop – représenté par Oum Adam

Contact : ici

 

Premier contact

Pour plus de sécurité, le premier contact se fera par mail. Seuls les parents ou tuteurs de l’enfant prendront la responsabilité de transmettre une quelconque adresse ainsi que tout autre renseignement concernant l’enfant.

 

Données personnelles

Conformément à la loi “Informatique et Libertés” n° 78-17 du 6 janvier 1978,vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suppression aux données vous concernant auprès de “Les P’tits Bambins” en nous adressant votre demande par simple mail via le formulaire ou l’adresse mail (onglet Contact).

 

Droits et responsabilité

Aucune correspondance mixte ne sera proposée au delà des 7 ans de l’enfant.

En cas de doute sur la sincérité des informations transmises dans le formulaire, nous nous réservons le droit de demander un justificaif d’identité de l’enfant, par quelque moyens que ce soit.

Nous vous invitons à nous signaler toute personne ou correspondance suspecte.

Toute personne ayant un comportement innaproprié ou suspect pourra être supprimé du programme.

Les société “Les P’tits Bambins” et “Ummaty Shop” se déchargent de toutes responsabilités concernant la suite des correspondances (après le premier contact par mail).

 

Acceptation des présentes conditions

La validation et l’envoi du formulaire font office de validation des présentes conditions.

 

Le formulaire

Pour compléter le formulaire, cliquez ici

 

La classe promenade

Assalamu alaykum / Bonjour,

Parmi les idées novatrices de la technique Freinet que je souhaite vous faire découvrir : la “classe promenade“. Il s’agit de sortir hors des murs de la classe (ou de la maison pour les familles ief) pour explorer le monde, découvrir l’environnement et apprendre de ce qui nous entoure, s’instruire sans s’en apercevoir.

Très tôt, Célestin Freinet a souhaité rompre avec l’enseignement traditionnel et centrer les apprentissages de l’enfant sur le réel. Je vous laisse lire ses paroles qui sont bien plus éloquentes que les miennes : “La classe-promenade fut pour moi la planche de salut. Au lieu de somnoler devant un tableau de lecture, à la rentrée de la classe de l’après-midi, nous partions dans les champs qui bordaient le village. Nous nous arrêtions en traversant les rues pour admirer le forgeron, le menuisier ou le tisserand dont les gestes méthodiques et sûrs nous donnaient envie de les imiter. Nous observions la campagne aux diverses saisons, quand l’hiver les grands draps étaient étalés sous les oliviers pour recevoir les olives gaulées, ou quand les fleurs d’oranger épanouies au printemps semblaient s’offrir à la cueillette. Nous n’examinions plus scolairement autour de nous la fleur ou l’insecte, la pierre ou le ruisseau. Nous les sentions avec tout notre être, non pas seulement objectivement mais avec toute notre naturelle sensibilité. Et nous ramenions nos richesses : des fossiles, des chatons de noisetier, de l’argile ou un oiseau mort.”

Le hic que rencontra Freinet avec cette technique fût justement le retour en classe. Comment préserver l’enthousiasme de la sortie et de la découverte assis derrière son bureau, face au tableau noir ? Il lui restait donc à trouver un prolongement à cette activité pour exploiter les motivations nées chez les élèves durant la “classe promenade.

Le compte-rendu non-scolaire fût mis en place à travers la correspondance scolaire, la discussion intra-classe, ou par le biais de petites expérimentations liées aux découvertes. Il s’agit, par exemple, de faire sécher des feuilles ramassées lors de la sortie et les obeserver ensuite, les utiliser lors d’un atelier,…

La technique Freinet, je vous le rappelle, privilégie le tâtonnement expérimental. Laissons nos enfants découvrir par eux-même et réussir leurs propres expériences.

Ummaty Shop vous propose à cet effet une catégorie spécifique sur le site : c’est ICI !

Ma journée en mode unschooling

Qu’est ce que l’unschooling ? Pour vous donner une petite idée, j’ai raconté une journée “unschooling” chez la famille Ummaty Shop pour le site akhawates.fr

Retrouvez l’article original ici : http://akhawates.fr/actualites/ma-journee-en-mode-unscholling/

Et voici mon texte :

L’école à la maison, l’instruction en famille, instruire mes enfants chez moi… C’est tout de suite ce que j’ai souhaité faire en devenant maman.

Du coup, bonne élève bien disciplinée, j’ai attaqué aux 2 ans tapantes de loulou number 1 dans un petit coin classe aménagé, avec son bureau, un tableau accroché au mur, des stylos, un cahier, un emploi du temps  très strict… Bref : toute la panoplie du parfait petit écolier !

 

Les mois sont passé…

Loulou number 2 est né, puis loulou number 3 (Qu’Allah me les préserve).

 

Et là, j’ai appris à lâcher.

Les loulous m’ont appris à lâcher.

 

Et nous sommes maintenant en mode unschooling assez souvent.

 

Mes enfants ne sont plus à un bureau en attendant que le savoir viennent à eux, c’est eux qui cherche le savoir dont ils ont besoin au moment où ils en ont besoin.

L’appartement est adapté de façon à leur laisser le maximum d’espace et d’autonomie et moi, j’essaye de ne plus me stresser.

Je les laisse faire, découvrir, apprendre à leurs rythmes.

 

Je sais que cela peut sembler très abstrait alors j’ai décidé de vous décrire une journée en mode unschooling dans notre petite bulle.

 

Pour vous permettre de vous situer un peu mieux : loulou number 1 a 4 ans et demi, loulou number 2 a 3 ans et loulou number 3 est un bébé loulou de 5 mois.

 

– 7h : Lever des loulous et de oum loulou (moi ^^)

 

– 7h10 : Loulou number 1 en mode puzzle des chiffres qui récite “wahid, ithnaÏne,…” assis par terre sur le tapis pendant que loulou number 2 déjeune.

 

– 8h : Loulou number 1 déjeune pendant loulou number 2 construit une kaaba avec ses legos. C’est l’occasion de discuter avec lui du cube (la figure géométrique)

 

– 9h – 11h : Bébé loulou allongé sur le tapis gazouille… Aujourd’hui nous avons décidé de faire une carte de bon rétablissement pour une personne de la famille. Donc on y va : on colle les gommettes, on peint, on découpe, on colle, on recopie le prénom de la personne plusieurs fois sur un brouillon avant de l’écrire sur la carte. Wahou ! Loulou number 1 et loulou number 2 peuvent être fiers de leur travail. Demain, nous irons à la boite aux lettre poster cette carte. Ce sera l’occasion d’une balade in shâ a LLAH.

 

– 11h : Préparation du repas “oh regarde elle est orange cette carotte, orange c’est bourtouQaly”

 

– 12h-13h30 : Repas puis petit moment de calme. Bébé loulou ronfle pendant que je lis une histoire à Loulou number 1 et que Loulou number 2 recommence à faire une kaaba… avec des cubes en bois cette fois. Loulou number 1 se rend compte qu’on a une glotte au fond de la gorge. Mais au fait, qu’est ce qu’un glotte ? Et bien, nous allons chercher ensemble à quoi elle sert. Saviez- vous que la glotte est une sorte de feu rouge qui fait le tri entre les aliments qu’elle envoie dans l’estomac et l’air qu’elle envoie dans les poumons ? Ajib ! SubhanaLLAH. Loulou number 2 conclura ainsi : “C’est Allah qui nous a fait comme ça !”

 

– 14h : Direction la ludothèque… Alors là ! Autant vous dire que chez nous la ludothèque, c’est THE sortie. Jeux de  société, jeux d’imitations (petite cuisine, mallette de docteur,…) : c’est le bonheur des loulous. Nous y restons jusqu’à 17h presque !

 

17h : Retour de la ludothèque et pliage du linge. Loulou number 1 veut essayer de plier un sarouel. Je lui montre. Loulou number 2 préfère rouler les torchons au lieu de les plier… “Mais non regarde mon cœur, on va faire un joli carré” “Non ! Je veux les rouler” Ok. Chacun son style !

 

– 18h : fin de notre belle journée.

 

Avant le repas et la douche, nous récapitulons toutes les belles choses que nous avons vues ensemble : les chiffres, le cube, le carré, découper, coller, écrire, marcher sans courir sur la route pour aller à la ludothèque, les copains de la ludothèque qui sont gentils, ceux qui ne le sont pas, les histoires qu’on veut lire ce soir, la glotte, et… ce qu’on aimerait faire demain in shâ a LLAH.

 

Nous avons pleins d’idées, envie d’apprendre encore pleins de choses ! C’est vrai ça : est-ce que la glotte grandit quand on grandit ?

 

Bonne question !

On verra ça demain in shâ a LLAH…

 

ummaty_shop
amet, nec libero. commodo id, elementum dapibus accumsan adipiscing tristique quis Donec